Press "Enter" to skip to content

Brève biographie d’Antonio VIVALDI

Antonio VIVALDI

Antonio Lucio VIVALDI est né le 4 mars 1678 à Venise et mort le 18 juillet 1741 à Vienne. Il était l’aîné de six enfants. Son père était violoniste à la basilique St Marc de Venise et vraisemblablement aussi compositeur. Le jeune Antonio apprend le violon avec son père, il deviendra très vite un virtuose qui fera l’admiration de ses contemporains.
Il est destiné à la prêtrise et ordonné prêtre en 1703, année où il est également engagé comme maître de violon puis maître de composition à l’Ospedale della Pieta, institution religieuse fondée au 14ème siècle, l’un des quatre hospices financés par la République de Venise, sorte d’orphelinat pour jeunes filles qui recevaient une formation musicale très poussée faisant d’elles des chanteuses et des instrumentistes de grande valeur.
Ce sera pour lui l’occasion d’expérimenter ses nouveautés musicales et de se faire connaître. On le surnomme « le prêtre roux » mais il souffre d’une maladie, probablement de l’asthme, qui le dispensera de dire la messe et lui permettra de s’adonner entièrement à la musique.
Une anecdote peu crédible raconte qu’il aurait été interdit de dire la messe parce qu’il aurait abandonné momentanément un office pour aller écrire dans la sacristie une idée musicale qui venait de lui passer par la tête. Il semblerait que ce fût à cause du problème respiratoire qui le gênait beaucoup.
La vie de Vivaldi est encore peu familière. Comme nombre de ses contemporains, après avoir connu une très grande notoriété, son nom et sa musique furent complètement oubliés après sa mort.
Il était l’aîné de 7 ans de Jean-sébastien BACH qui l’admirait beaucoup et qui a transcrit pour le clavier (orgue, clavecin) un certain nombre de ses œuvres.
Bach fut aussi complètement oublié. On ne le redécouvrit qu’au 19ème siècle et, à cette occasion, on redécouvrit également ses transcriptions et donc Vivaldi. Il faudra cependant attendre la première moitié du 20ème siècle pour que l’on reconnaisse Vivaldi comme l’un des plus grands compositeurs de l’époque baroque.
Vivaldi fut un compositeur très prolifique, il a laissé une œuvre comparable sans doute à celle de Bach. On retrouve encore des pièces jusqu’ici inconnues ou que l’on croyait perdues.
Pour le concerto, sujet de cette page, ce sont plusieurs centaines d’œuvres. Il prétendait être capable de composer un concerto plus vite que le copiste ne pouvait le recopier.
S’il a fait l’admiration de BACH, par contre Igor STRAVINSKI eut une remarque très désobligeante à propos de ses concertos:
 » Quatre cents fois le même concerto! »
On peut facilement prouver le non-fondé de ce jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *