Press "Enter" to skip to content

Petit aperçu de la musique baroque

Principes de la musique baroque

La période baroque s’étend, dans l’histoire de la musique, du début du 17ème siècle jusqu’au milieu du 18ème. Elle suit la Renaissance et précède le Classicisme.
Le mot « baroque » vient du portugais barroco qui désigne des perles de forme irrégulière. Il a donc, au début, une connotation péjorative qu’il a perdue pour désigner maintenant plus une période musicale que le caractère d’une œuvre.

Le style baroque se caractérise entre autre par une très grande importance donnée aux ornements et exprime de nombreux contrastes :

  • opposition notes tenues / notes courtes
  • opposition notes graves / notes aiguës
  • opposition sombre / clair (Un accord majeur par exemple venant conclure une pièce en mineur)
  • opposition entre pièces improvisées (toccata, fantaisie) et pièces construites (fugue)

C’est à l’époque baroque qu’apparaît le concerto qui oppose dans un premier temps une partie de l’orchestre à l’orchestre complet (concerto grosso) puis par la suite un instrument à l’orchestre (concerto de soliste). L’opéra, la sonate qui donnera la symphonie naissent également à l’époque baroque.

On élabore également la théorie musicale. On passe des tonalités du plain-chant (tons ecclésiastiques) aux deux modes majeur et mineur. Les bases de l’harmonie classique sont alors posées.

Les ornements (ou agréments)

Ce sont des broderies, des fioritures, des notes ajoutées à la mélodie dans le but de la décorer ou de l’enrichir.
Les ornements avaient une grande importance à l’époque baroque et étaient souvent improvisés.
Les principaux sont:

L’appogiature

Tout d’abord l’appogiature, petite note étrangère à l’accord qui se joue juste avant la note réelle, sur le temps. Cette courte note est conjointe à la note principale (immédiatement voisine, ex. sol et la). Elle peut être brève (petite note barrée) et vaut alors la moitié de la durée de la note principale ou longue (petite note non barrée) et sa durée est égale à celle de la note principale.

Le trémolo (tremblant)

C’est une répétition plus ou moins rapide d’une même note. Par exemple à la mandoline, instrument à cordes pincées qui ne permet pas de tenir des notes longues, la répétition rapide d’une note peut donner une impression de durée.

Le trille

Cet ornement très courant se joue en alternant rapidement deux notes voisines, la note principale et sa note conjointe supérieure (ex. do et ré).

Le mordant

Il peut être considéré comme le début d’un trille auquel on ajoute soit la note supérieure, soit la note inférieure.

Le gruppetto

C’est un petit groupe de notes qui « tournent » autour de la note principale. Il peut être également supérieur ou inférieur.

Pour illustrer ces quelques informations sur les ornements voici deux versions d’un extrait de Water Music de Haendel. Dans la première version on entend le hautbois seul jouer sa mélodie sans les ornements. Dans la deuxième le hautbois est accompagné et joue les ornements.

Sans les ornements
Avec les ornements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *